En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Projets pédagogiques - Sorties culturelles - Voyages - CESC

Les 1ère STMG2 sont inscrits au Prix Folio des Lycéens

Par admin mendes2, publié le jeudi 23 mars 2017 16:11 - Mis à jour le lundi 15 janvier 2018 12:20
folii lyc.jpg
Ils ont découvert la sélection le 7 novembre. Les élèves ont 8 livres à lire avant le 31 mars 2017, date limite du vote national pour leur livre préféré. Les enseignants de la classe soutiennent le projet et certains ont même déjà commencé à lire...

Parmi les livres les plus appréciés des élèves, on peut relever : L'orangeraie de Larry Tremblay, Le voyant de Jérôme Garcin et La Joie de Charles Pépin (écrit sur le modèle de L'étranger d'Albert Camus, étudié en Français).
Dans la sélection Folio, il y aussi : L'amie prodigieuse de la mystérieuse Eleana Ferrante (dont le 3è tome est en tête des ventes depuis janvier, à écouter , La rose dans le bus jaune d'Eugène Ebodé sur Rosa Parks, Le tabac Tresniek de Robert Seethaler, Les fiancés de l'hiver de Christelle Dabos (dont le 2è tome Les disparus de Clairdelune doit sortir en poche en juin prochain, voir le blog de l'auteur  et Plus haut que la mer de Francesca Melandri.

Virginie PAWLAK

Quelques élèves partagent avec vous leur lecture :

Article sur Le voyant de Jérôme Garcin réalisé par 4 élèves de la classe :
« Il y a eu de nombreux témoignages après la seconde guerre mondiale, mais celui-ci se distingue particulièrement des autres. L’auteur, Jérôme Garcin nous parle de la vie d’un résistant aveugle Jacques Lusseyran, qui a été membre du mouvement Défense de la France. Dans le roman, l’auteur fait le portrait de cet écrivain résistant. Il voulait lui rendre hommage. Jérôme Garcin a eu plusieurs prix dont le prix « Roger Nimier »  en 1998 et le grand prix « Henri Gale » de l’institut de France 2003 pour l’ensemble de son œuvre. Il écrit Le voyant pour que l’on garde en mémoire que les invalides ont lutté pour sauver la France occupée. Jacques Lusseyran a eu une enfance difficile, à huit ans il perd la vue et devient aveugle. Mais le destin lui confère un avenir pour le moins étrange, en effet il s’engagera dans la résistance à dix-sept ans et il connaitra l’horreur des camps de concentration après sa déportation à Buchenwald. »

Article de 3 élèves sur La Joie de Charles Pépin :
Une vie exaltante « Dans le premier chapitre de ce roman, la mère de Solaro, le personnage principal, est atteinte d'un cancer, elle reste mourante à l’hôpital. A coté de cela, sa petite entreprise est entrain de faire faillite et sa vie sentimentale est assez chaotique. Il reste fort mentalement et semble tout supporter sans même ressentir le moindre sentiment. Solaro traverse une vie semée d’épreuves. Suite à la mort de sa mère, Solaro tue un chef de gang sans raison particulière, cela ne semble pas l’inquiéter plus que cela une nouvelle fois.
A sa place, comment auriez-vous réagi à cette vie semée d’embûches ?
Dans le second chapitre, il laisse place à la partie judiciaire du roman, Solaro est au tribunal pendant tout le chapitre, le juge ainsi que les avocats posent énormément de questions au sujet de sa mère, du meurtre, il cherche à savoir s'il y a un rapport entre les deux. Mais Solaro reste calme, ne dévoile rien qui pourrait intéresser le juge ou qui que ce soit dans le tribunal. Il ne s’inquiète pas particulièrement de ce qu'il risque de se passer dans la suite de sa vie …
Pensez-vous que Solaro restera insensible jusqu’à la fin de ces jours ?
Nous avons aimé lire ce livre, l'histoire de Solaro nous touche, il semble avoir du courage et être indifférant, c'est un homme optimiste et cela donne envie d'en prendre l'exemple. Là ou d'autres s'effondreraient ? Ce jeune homme à la particularité de faire la joie à chaque moment de son existence, même lorsqu’elle est parsemée de problème. Ce livre nous a fait comprendre que la joie n'est que le moment présent, sur du court terme alors que le bonheur, lui, s'étale sur du long terme !
A votre tour ! »

Article de 4 élèves sur Le tabac Tresniek de Robert Seethaler
« L'ouvrage est un roman écrit par Robert Seethaler. Le sujet du livre est principalement l'Anschluss (annexion de l'Autriche) avant le déclenchement de la Seconde Guerre Mondiale. Mais ce sujet grave est évoqué d'une manière plus légère. En effet l'humour et l'histoire d'amour permettent de donner une image moins grave de cet événement, vu par les civils dans ce livre. L'histoire se déroule en 1937, Franz Huchel, le personnage principal, déménage à Vienne pour travailler chez Otto Tresniek, un buraliste unijambiste. Au cours du récit, Franz tombe amoureux d'Anezka, une artiste de cabaret. De plus, le docteur Sigmund Freud « médecin des fous » et Otto lui apprennent la vie, ainsi que de défendre ses principes face à l'idéologie nazie. »